Perdue dans mon boulot

L'entraide est le maitre mot de ce forum, cette section est faite pour ca
Répondre
Chloergo
1ere année
Messages : 4
Enregistré le : 06 sept. 2017 17:06
Statut : Ergothérapeute
Lieu d'exercice : Belfort
Secteur : Hopital court séjour, SSR

Perdue dans mon boulot

Message par Chloergo » 06 sept. 2017 18:10

Bonjour à tous,

Je me (re)présente, je m'appelle Chloé et je suis ergothérapeute depuis un peu plus d'un an. J'ai réalisé mes études en Belgique. J'avoue être tombée sur ce métier un peu par hasard mais j'en suis tombée amoureuse ! (Lors de covoiturage, j'en parlais avec tellement de passion que j'ai convaincu deux covoitureurs à se pencher sur ce métier).

Je viens vers vous aujourd'hui car j'ai deux questions (ou plutôt deux thèmes). Je m'excuse d'avance pour la longueur possible de mon écrit x)

BORE-OUT

Bon je ne suis pas encore dans le bore-out mais je commence à y plonger lentement. J'ai été embauchée dans un gros hôpital pour une création de poste. Avec ma collègue ergo, nous nous sommes partagées les différents services pour ne pas s'empiéter dessus et pour que les services savent qui appeler quand besoin (avoir un seul contact). Malheureusement, ma collègue a la neuro (elle est là depuis plus de temps et a plus de connaissance dans la neuro) et c'est le seul services qui fait des prescriptions en ergothérapie régulièrement.
En effet, j'ai (entre autre) les deux services de gériatrie, de pneumo, le PUM, la traumato et compagnie, mais je n'ai pas de prescription pour de la rééducation. Je suis allé voir les médecins et cadres des services pour présenter mon travail et ce que je peux faire avec les patients, mais ça n'a rien changé...

Résultat : cela fait deux mois (minimum) que je travaille entre 30 minutes et 3heures par jours. Je me doute que ceux qui ont une trop grosse charge de travail peuvent penser que j'ai de la chance ou que je ne devrais pas me plaindre... Mais c'est incroyablement démotivant, et extrêmement fatiguant pour le moral de ne pas être stimulé par son travail. J'en viens à angoisser d'aller au boulot et j'ai une grosse grosse baisse de moral et d'estime.
Bien sur j'en ai parlé à ma cadre qui n'a pas donné de solution concrète. En très gros et résumé : "il y a du boulot à l’hôpital, surtout au niveau des positionnements, alors débrouille toi pour t'occuper" (Certes il y a du boulot au niveau du positionnement, mais je n'ai aucun matériel de positionnement tout comme les services, qui ne peuvent en commander )

Du coup je commence à faire des taches qui ne sont pas ergo (à mon sens, mais chacun fais ce qu'il veut :)Je tiens à préciser que je ne veux vexer personne. J'ai bien appris que la pratique de l''ergothérapie est extrêmement diversifiée, et que l'on a tous une notion de l'ergothérapie un peu différente.). Comme commander des minerves pour les patients ou prendre les mesures pour les bas de contention.

Cela est déjà arrivé à quelqu'un ici ? Etre confronté à des tâches qu'il ne considère pas comme de l'ergothérapie ?

La problématique reste le fait que dans notre document présentant nos compétences... On peut tout y mettre et justifier. Oui l'ergo s'adapte, mais je ne pense pas que l'ergo doit faire tout ce qui a besoin d'être fait dans un établissement. On a nos compétences, notre spécificité et notre champ d'action, et on est pas que des MacGyver.

Et c'est de là qu'on en vient au deuxième sujet :

MA VISION DE L’ERGOTHÉRAPIE RÊVÉE

Dans l’idéal j'aimerais travailler au domicile ou lieu de travail ou école du patient.
C'est à ce niveau que je m'épanouirais le mieux, je verrais concrètement ce qui ne va pas, ce que l'on peut changer et je verrais plus de sens à la rééducation.
Malheureusement, à part pour les libéraux (je ne me sens pas prête à franchir le pas du libéral) je ne sais pas si des ergothérapeutes sont amenés à aller au domicile du patient (autre que pour faire la visite à domicile avant un retour) ou sur le lieu de travail afin de voir quelles AVJ il arrive à faire ou ne pas faire, et comment adapter ça de façon concrète.

Pouvez vous me dire si il existe des structures qui favorise l'ergothérapeute à domicile/lieu de travail/école pour faire sa prise en charge ?

___________________________________________

(Désolée désolée pour le pavé, et j'espère avoir réussis à faire comprendre ce que je souhaite exprimer :) )

Merci d'avoir lu jusque ici en tout cas ! Champion/ne =D

mathlooz
2eme année
Messages : 30
Enregistré le : 24 sept. 2015 15:49
Statut : Ergothérapeute
Lieu d'exercice : Alsace
Secteur : MAS, FAM, FAS

Re: Perdue dans mon boulot

Message par mathlooz » 14 sept. 2017 16:24

Bonjour,

je ne sais pas si depuis, tu as eu réponses à tes problématiques... pas sur ce site en tout cas...

pour répondre a ton deuxième sujet, lors de mes stages pendant mes études, j'ai pu suivre deux ergothérapeutes qui travaillaient uniquement aux domiciles des personnes. il s'agissait de SAVS, SAMSAH, et d'UMG (unité mobile de gériatrie)

alors ces ergothérapeutes ne faisaient pas du tout de prise en charge (activité, atelier etc), uniquement des conseils pour l'achat de matériel, aménagement de domicile...

mathlooz
2eme année
Messages : 30
Enregistré le : 24 sept. 2015 15:49
Statut : Ergothérapeute
Lieu d'exercice : Alsace
Secteur : MAS, FAM, FAS

Re: Perdue dans mon boulot

Message par mathlooz » 14 sept. 2017 16:27

pour ton premier sujet, tu n'arrives pas a t'occuper avec des tâches qui relèvent un peu plus de l'ergo ?
réalise des bilans toilettes régulièrement, réévalue des besoins etc
avec les différents services que tu suis, c'est bizarre que tu ai autant de mal à t'occuper !!

que propose tu comme activité ? et que fais tu le reste de ton temps ? tu es à 100% ?

la solution la plus simple est de chercher un autre lieu de travail, pour ne pas tomber en burn out... mais tu restera sur une défaite. Alors que si tu cherches des moyens de te surpasser et d'apprécier ton travail, c'est une victoire !!!

bon courage en tout cas

Répondre

Retourner vers « Un ergo a besoin de vous »